Les arnaques sont de plus en plus malicieuses

Les arnaques sont nombreuses et les arnaqueurs ne manquent pas d’imagination pour nous faire croire à leurs histoires. Ils ne sont pas facilement identifiables et nous mettent dans des situations catastrophiques vu l’importance des sommes engagées lors de l’achat ou la vente d’un véhicule.

Situation en tant que Vendeur

Exemple :

Les arnaqueurs ont la fâcheuse tendance à ne pas parler correctement le français !
Ils vous proposent d’acheter votre véhicules à un prix attractifs mais c’est à vous de démarcher une société de transport pour leur faire parvenir le véhicule pour cela il vous envoie un chèque comprenant la somme du véhicule + les frais de transport.
N’ayant pas encore encaissé le chèque vu la transaction internationale, vous avancez les sous pour le transporteur en attendant d’encaisser le chèque. Malheureusement, le chèque est en bois impossible de toucher la somme indiqué, vous avez tout perdu auto, argent.

Comment les démasquer ? La seule façon est de contacter la société financière émettrice du chèque et de vérifier la solvabilité de l’acheteur avant d’entreprendre de louer les services d’un transporteur.

Situation en tant qu’Acheteur

Exemple :

Vous avez repéré une superbe auto sur Internet. Vous souhaitez l’acheter rapidement tout ce passe comme convenue jusqu’à la livraison du véhicule.
La transaction effectuée vous ne voyait jamais le véhicule ou à votre grande surprise ce n’est pas l’auto que vous souhaitiez mais une épave.

Comment réagir ? Tout dépend du contrat qui a été conclu et les différentes clauses que vous avez passées. Il faut pour autant que les coordonnées du vendeur soit correct ce qui n’est pas le cas dans la plupart des cas. Une seule solution faire appel à un tiers (ex : banque, …) et faire des versements partiels à chaque étape de la vente. Un autre moyen, c’est de téléphoner à la personne pour entrer en contact.

Les vendeurs utilisent souvent le mode de paiement Western Union pour faire la transaction bancaire. Nous vous mettons en garde car il n’y a pas toujours une « bonne » vérification des données de la personne qui ouvre un compte chez eux (donc impossible de se retourner contre le vendeur)

Les arnaqueurs utilisent de plus en plus de FAUX email, très proche de l’email du site Internet ou vous avez trouvez votre annonce.

Exemple : euromobiles.com -> les arnaqueurs vont acheter le nom de domaine euromobile-services.com. Ils vont jusqu'a faire un site Internet qui a presque le même look que le site de vente (utilisation des logo, couleur, ...) ou vous pouvez suivre les étapes de la transaction.
En utilisant ces emails l’arnaqueur vous met en confiance, échange plusieurs emails vous expliquant la procédure à suivre, pour enfin vous demandez de faire un paiement. Et puis plus rien…

L’Internet est un moyen peu coûteux qui permet de proposer des services et marchandises.
L’utilisateur de ces services et marchandises se voit régulièrement offrir des propositions alléchantes concernant ces produits.
L’internaute naïve ne se rend à aucun moment compte que le vendeur ou l’acheteur est un escroc si ce n’est qu’au moment de la livraison.

Sachez que l’escroquerie est punissable par la loi !

Art. 496 du Code Pénal

Quiconque, dans le but de s’approprier une chose appartenant à autrui, se sera fait remettre ou délivrer des fonds, meubles, obligations, quittances, décharges, soit en faisant usage de faux noms ou de fausses qualités, soit en employant des manœuvres frauduleuses pour persuader l’existence de fausses entreprises, d’un pouvoir ou d’un crédit imaginaire, pour faire naître l’espérance ou la crainte d’un succès, d’un accident ou de tout autre événement chimérique ou pour abuser autrement de la confiance ou de la crédulité, sera puni d’un emprisonnement d’un mois à cinq ans et d’une amende.

Certaines annonces ne sont pas toujours insérées par des personnes dignes de foi. Ces personnes ne donnent que très peu de renseignements les concernant. Il s’agit donc de récolter un maximum de coordonnées telles que le nom, l’adresse, un numéro de téléphone et une adresse e-mail.
Une fois toutes ces données recueillies, il faut encore pouvoir vérifier si celles-ci sont correctes.

Voici différents moyens de contrôle qui pourront vous aider :

- Une solution efficace est de comparer les données sur www.infobel.com.
- Utilisez un moteur de recherche et introduisez le nom de la personne suivi du mot fraude.
Regardez les résultats pour voir les activités de celui-ci sur Internet.
- Vérifiez la cohérence des données fournies pour l’annonce qui a été introduite. Bien souvent
le modèle proposé ne correspond pas au modèle qui a été mis sur le marché de l’automobile.
Pour vérifier ces données, il vous suffit de vous rendre sur le site des constructeurs ou de
comparer avec les modèles déjà présent sur euromobiles.

Il n’y a pas que les acheteurs qui se font dupés, les vendeurs peuvent être également des victimes potentielles pour ces escrocs sans remords. Nous vous suggérons donc de procéder de la même manière en utilisant les moyens de vérifications que vous avez à votre disposition.

Voici quelques exemples d’arnaques déjà recensés sur le net :

L’acheteur demande une garantie au vendeur. La garantie est souvent exprimée en termes d’argent. Il vous sollicite à verser cette somme sur un compte étranger. C’est à partir de ce moment que celui-ci n’entend plus parler du vendeur. Les coordonnées fournies ne sont pas correct plus moyen de mettre la main sur l’escroc.

L’acheteur et le vendeur décident de faire appel à un tiers de confiance. L’acheteur confiant verse le montant convenu à la personne tierce. L’acheteur ne se doute à aucun moment que la personne tierce (transporteur, banque, …) est de mèche avec le vendeur. Aucun véhicule n’arrive à destination de l’acheteur.

L’acheteur propose de verser le montant par chèque dont la somme est supérieure à la somme demandée. Il prétend qu’il s’agit d’une erreur est invente une histoire montée de toutes pièce.
Le vendeur demande donc de rembourser la différence sur un compte en banque à l’étranger.
Le virement effectué, l’acheteur reçoit quelques jours après un message de sa banque lui signalant que le chèque encaissé était volé ou faux et aucune voiture en vue.

source : FCCU

sprl est éditeur du site portail automoto.be, site de petites annonces sur internet.

automoto.be ne possède pas d’agents, n’intervient dans aucune transaction, n’émet aucune facture ni note de commission.

Altermobiles sprl (automoto.be) ne possède pas de garage , ni show-Rom, ni de magasin.

Il est sous la responsabilité du vendeur et de l’acheteur de mener à bien leur transaction.
Nous mettons en garde autant les acheteurs que les vendeurs sur les arnaques


Liens utiles :

Police Fédérale
Point de contact gouvernemental belge sur les abus d'internet
Police-on-web